De la Bretagne à l’Italie...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, octobre 5 2010

Climat apocalypthique ? Que de pluie !

400 mm de pluie orageuse nous sont tombes dessus aujourd'hui, et il va pleuvoir encore du lourd cette nuit. Voila qui ne parle pas forcement à tout le monde, alors: les grosses rivières habituellement secs en cette periode sont au plein; certaines débordent. Celles-là mêmes qui servent lorsque les neiges fondent pour absorber le flot continu et enorme d'eau engendré ! L'une de ces rivieres est en face de la maison, il y coule une eau boueuse à une vitesse incroyable. Il y a eu une coulée de boue à 1km de chez nous. Les autoroutes tournent au ralenti (3h pour un genes-busalla pour une amie). Un éboulement de terrain nous a beaucoup ralenti sur la petite route de retour. Quant au laboratoire, il y a carrement eu une inondation au niveau du rez de chaussee (en fait, le '-2'), avec de l'eau partout sur cet étage. La route pentue du laboratoire, via Morego, etait une vraie riviere, les roues des voitures depassant à peine ! Et je ne parle pas des pauvres scooters qui devaient rentrer chez eux.

Impressionnant tout cela ! Et magnifique en meme temps... Notons de plus que dans la serie "2010 annee de la chance", la voiture qui nous reste est en panne. Pas super pour circuler en moto tout ca.

Un petit lien en francais: http://www.meteo-world.com/news/index-3198.php

et un autre en italien: http://www.ilsecoloxix.it/p/savona/2010/10/04/AMj25x6D-pioggia_mareggiate_flagellano.shtml

DSC_0465_bq.jpg DSC_0466_bq.jpg DSC_0468_bq.jpg DSC_0467_bq.jpg DSC_0476_bq.jpg DSC_0471_bq.jpg

lundi, septembre 20 2010

3 semaines, 3 PV. 2010, décidément l'année de la chance

Il y a de ces series tout de meme, c'est incroyable. Je pense que 2010 restera dans ma memoire comme mon annee la plus pourrie, car je ne crois pas possible de voir un tel enchainement se reproduire de nouveau. Bon ma foi, c'est toujours une histoire de point de vue, de verre a moitie vide que si on regarde bien, bah en fait il y a encore qq chose dedans... oui oui, un truc pour faire plouf et s'y noyer. Aerm. J'attends avec impatience en tout cas la fin de cette serie noire. En parler va peut-etre conjurer le sort ? A moins qu'un rite de desenvoutement ne s'impose ? car j'ai des doutes sur de vieilles megeres pratiquantes de magie-noire, l'une ayant un balais et l'autre l'age du temps qui a passé (et qui parle surement latin). Mais finalement, c'est certainement le point de vue qui gagne, et les cercles vertueux gagnants-gagnants de miss Clown sont pour le coup veritables: bon moral et positivisme, on recolte ce que l'on seme. Bref, jetons toutefois un oeil amuse sur un extrait choisi (uniquement du rigolo) de 'la' serie:

  • on a plante la Nissan. La voiture est morte. On venait de changer les 4 pneus et de faire le CT 3 semaines avant. C'etait tout de meme notre premiere 'vraie' voiture, recente, belle, tousssa. Un an et demi, alors que je garde des poubelles des annees sans qu'un gus ne s'y frotte.
  • on a du rouler un peu plus cette annee: 3000km de plus que le contrat ne le prevoit. 14% de remboursement en moins sur la valeur d'expert.
  • le samedi de notre arrivee, je me decide a remplacer les robinets de la baignoire, bloques par le calcaire. En les devissant, c'est le suport mural qui saute. De 15 minutes je suis passe subitement a 3h de travail.
  • pour accueillir des invites je me decide a enfin poser une porte au bureau. C'est tout de meme la 4eme que je pose de cette maniere. Une fois tout le support prepare, la porte n'est pas a la bonne taille
  • on tombe en panne de fioul la veille de l'arrivee des-dits invites
  • je vais tenter de financer le changement des fenetres en janvier, evidemment le moment ou un peut potentiellement le faire arrive juste apres l'arret de multiples subventions d'etat sur l'habitat, en particulier les fenetres.
  • 3 semaines de vacances, 3 pv: 95 et 91 km/h au lieu de 90. Et le dernier que je vais contester: 126 au lieu de 90. Trajet de retour je roulais peinard, j'ai bien vu le flash qui s'est declenche car je me suis fait doubler dans ce virage par une moto. Je n'aurais pas du recevoir (ca m'est deja arrive, et je n'ai jamais rien recu), mais visiblement je tombe sur le cas statistique ou je recois quand meme. Au passage, 126, il se trainait. Branleur.

Mais d'un certain point de vue, c'est dans la lignee de:

  • 5 mois de 'vacances' qui ont vu la plus mauvaise meteo en bretagne que j'ai jamais connu (2007), alors que je n'avais pas eu de longues vacances depuis mes 17 ans
  • ne pas vendre la maison au 2eme visiteur de celle-ci. La 'crise immobiliere' est annoncee moins d'1 mois apres.
  • avoir une annulation du compromis de vente. Et oui, on l'avait pratiquement vendue une fois. Si si, signe et tout !
  • se faire arreter par la douane avec le camion a la frontiere, et evidemment avoir mon fusil de trap dedans. Il faut quand meme souligner qu'avec plus de 20 passages au moins de ce tunnel, c'est la seule fois ou j'ai vu les douanes.
  • voir les portes de mon embarquement d'avion se fermer, ce qui veut dire avoir loupe l'acces a moins d'une minute, a cause du vol precedent qui etait en retard d'1h30. Et se retrouver ainsi un samedi soir de paques (tiens tiens, 2010 ca !) sur londres sans hotel.

Serie, serie... au moins tu me feras en partie rire ;-) Puis pour le verre a moitie plein, y'a tout plein de super trucs aussi, mais c'est moins rigolo de raconter a quel point mon fils est genial plutot que les "3 semaines, 3 PV", non ?

mardi, août 17 2010

Vacances en Breizhovie

Vendredi nous quittons le pays de Christoffa Corombo (Christophe Colomb en Genois, sa ville natale) pour nous rendre en vacances. Quoi de plus exaltant que des vacances en bretagne ? C'est un des problemes du 'vivre loin': quand on part en vacances, bah, on a tendance a rentrer chez soi... Voila, vous savez ou nous trouver jusqu'au 10 septembre. Et RDV au mariage de Nono pour certains !

Ha sinon, Trystan a dit ce matin a sa mere "papa é pati au boulot " et "è pati la pouche". :D :D :D Il dit encore 'grazie' et plein d'autres mots italiens, mais un mois sans creche l'a fait monter en fleche en francais.

mercredi, juillet 7 2010

Rolleiflex - Photos de famille à l'ancienne

Nombreux sont ceux qui ont vu ma petite collection d'appareils photos anciens. Bien plus beaux à regarder que les numériques actuels, tant en finition qu'en mécanique, ces vieux appareils délivrent des clichés magnifiques et plongent dans une ambiance 'oldies' buccolique. Par ailleurs, prendre son temps pour les prises de vues, bien réfléchir au cadrage, à la composition et aux expressions à saisir, ou encore peser chaque déclenchement, voilà le vrai travail -l'art plutôt- du photographe; que des pellicules de 12 vues imposent de respecter. Attendre une semaine ses photos, au lieu de sélectionner immédiatement parmis les 100 clichés numériques, c'est un monde de différences.

Quel est l'intérêt alors ? Et bien, faire les choses doucement, afin de savourer. L'intérêt du numérique est indéniable, de même que sa qualité actuelle; et je ne m'en passerai certainement pas. Mais pour autant, ralentir et profiter pleinement d'activités simples, cela me semble fondamental. Un bon contre-pied à la consommation toujours plus gloutonne et rapide. Gourmet vs gourmand ? peut-être est-ce la bonne comparaison. Mais je n'ai la prétention d'être ni un gourmet ni un photographe. Je me suis par contre fait plaisir à travailler avec le Rolleiflex de mon grand-père. Ho, sur 24 clichés, 2 seulement ont à mon sens un véritable intérêt. Comme quoi il y a du travail à fournir...

Le rolleiflex est une référence qui a véritablement dominé le marché photo pendant de longues années. Plus de 50 ans ! Et cette marque offre toujours des versions mécaniques ET numériques. Ces dernières étant inabordables, puisque l'ordre de grandeur tourne autour des 20.000E. Le Rolleiflex est un appareil entièrement mécanique -incluant le retardateur-, bi-objectifs. L'un sert au photographe, pour la prise de vue. Le second est celui qui imprime la pellicule. Cette dernière est un film moyen format 120, ou encore '6x6' puisque pratiquement 6cm par 6 cm. Voilà un sacré négatif ! Et avec la perfection optique et la qualité de ces films, on obtient des précisions incroyables inégalables même avec les reflex full-frame 24x36 (la surface ne fait que le 1/4 de ce négatif), permettant des zooms énormes, ainsi qu'une dynamique que les jpeg issus du scan ne peuvent absolument pas rendre. Je suis décu par le labo qui a traité les pellicules. Tout d'abord, ils ont perforés le mauvais coté du négatif dans les 2 cas (une pellicule couleur; une N&B), entrainant l'altération de 2 clichés. Ensuite, car la tireuse numérique utilisée était visiblement de piètre qualité. Certes j'avais un peu sur-exposé mes clichés, mais les blancs des négatifs ne sont pas aussi cramés que ce que j'ai réceptionné. Et on voit que c'est un tirage numérique (trame), ce qui aujourd'hui n'existe plus avec un équipement au top. Bref, faudra que je trouve un autre labo pour le prochain essai. Le scan des négatifs n'est pas bon, mon scanner, bien que bon, ne supporte pas ce format correctement. J'ai donc scanné les tirages qui m'ont déçu. Arf...

Un dernier petit paragraphe que Flo n'aimera sans doute pas, puisqu'il n'est toujours pas drôle et n'intéressera sans doute personne ;) Comment utiliser cet appareil ? j'ai pris quelques clichés pour l'illustrer et je ne vais pas être pénible au point d'expliquer. Mais ce qui est surtout important c'est comment calculer l'exposition, c'est à dire le rapport ouverture/vitesse ? A la base, il faut une cellule qui mesure la lumière sur le sujet à prendre. S'en suit une petite table de calcul, qui fonction de cette valeur nous permet de trouver le bon rapport et donc la bonne combinaison en fonction de ce qu'on veut faire (profondeur de champs pour la zone de netteté, fluidité ou saisie du mouvement, etc.). Pas de pile dans la cellule, et pour le coup pas envie de me louper, j'ai simplement utilisé l'un de mes appareils numériques. J'ai positionné manuellement l'objectifs sur les propriétés du rolleiflex, et l'appareil me donnait les fameuses combinaisons après avoir pointé la scène. Finger in the noise :p La dernière remarque concerne la visée. Le format est évidemment aussi carré dans le viseur optique, ce qui est très agréable pour le cadrage. C'est incomparable en confort avec les appareils modernes (luminosité, taille), et heureusement vu la mise au point manuelle qui doit être ultra-précise vu les très courtes zones de netteté.

Aller, place aux clichés. La palme de la meilleure photo revient à Flo, et oui ! Comme quoi l'art et la maîtrise technique n'ont rien à voir ;) Les deux premiers sont vraiment super, les autres, sympathiques ;) Et, rien à dire, le noir&blanc a quand même un sacré cachet... Dès que possible je scannerai les négatifs correctement afin de montrer la grande qualité des clichés, plutôt que les couleurs peu ajustées, les légers flous et surtout ces blancs cramés.

7scanAlbum512.jpg 7scanAlbum515.jpg

7scanAlbum516.jpg

7scanAlbum511.jpg

7scanAlbum522.jpg

7scanAlbum513.jpg

7scanAlbum514.jpg

7scanAlbum517.jpg

7scanAlbum518.jpg

7scanAlbum519.jpg

7scanAlbum521.jpg

Le making off... et un petit scan de nega, qui bien que mauvais, a un charme excellent !

7scanAlbum4962.jpg

DSC_4838.JPG DSC_4841.JPG DSC_4840.JPG DSC_4832.JPG DSC_4836.JPG DSC_4846.JPG DSC_4847.JPG DSC_4848.JPG DSC_4853.JPG DSC_4863.JPG

mercredi, juin 30 2010

Rires

Quoi de mieux, apres une si longue absence, qu'oublier ces quelques mois et repartir sur de beaux rires joyeux...

- page 3 de 19 -